Changements au programme Commercialisation Nationale

Lors de sa rencontre du 30 septembre 2015, les administrateurs du Fonds RadioStar ont procédé à l’adoption de modifications au programme de commercialisation nationale. Ces changements sont effectifs dès maintenant.

Voici un aperçu des changements adoptés :

1. Modification à la baisse des seuils de vente pour les 3es et 4es albums sous les catégories Pop, Pop rock et Folk contemporain et création de seuils de vente spécifiques pour les 5e albums et plus

Les seuils de vente requis passent de 6 000 à 4 000 pour les 3es albums en 1ère phase et de 9 000 à 6 500 en 2e phase. Pour les 4es albums, les seuils passent de 10 000 à 7 500 en 1ère phase et de 15 000 à 11 000 en 2e. Les seuils requis pour les 5es albums sont de 10 000 en 1ère phase pour les albums sous les catégories dites « populaires » et de 15 000 en 2e phase, soit les seuils jusqu’ici requis pour les 4es albums et plus. Voici le tableau récapitulatif des seuils de vente requis selon la catégorie et le nombre d’album en carrière :

Catégories Phase 1er 2e 3e 4e 5 et +
Pop - Pop rock - et Folk contemporain 1 1200 2000 4000 7500 10000
  2 2000 3300 6500 11000 15000
Autres catégories 1 600 1400 2400 4000 4000
  2 1000 2400 4000 6000 6000

2. Création de seuils de vente spécifiques pour les artistes issus des communautés francophones canadiennes

Dans le but de favoriser l’accès au Fonds aux artistes des communautés francophones canadiennes (CLOSM), des seuils de vente reflétant les réalités régionales à l’extérieur de la structure industrielle québécoise ont été fixés. Ces seuils s’appliquent exclusivement aux demandeurs qui rencontrent, en plus des critères généraux d’admissibilité, les conditions suivantes :

A. L’artiste issu des communautés francophones en situation minoritaire (CLOSM) :

  • Détenir un contrat de distribution valide avec un distributeur régional, établi à l’extérieur du Québec, et reconnu par Musicaction

B. L’entreprise établie à l’extérieur doit :

  • Démontrer que sa principale place d’affaires est établie à l’extérieur du Québec
  • Avoir une entente valide visant l’exploitation de l’album visé par la demande d’un artiste issu des CLOSM
  • Avoir une entente de distribution en vigueur avec un distributeur reconnu par Musicaction pour l’album faisant l’objet de la demande

Lorsque le demandeur rencontre ces conditions, les seuils suivants s’appliquent, sans égard à la catégorie musicale :

Phase 1er 2e 3e 4e 5 et +
1ère phase 400 600 1100 2000 3500
2e phase 600 1000 2000 3500 5000

3. Modifications aux critères relatifs au statut de maison de disques reconnue pour 15-16

Minimalement, trois sorties de 1ers et 2es albums sur deux ans sont maintenant exigées pour accéder à ce statut (plutôt que quatre) et 2/3 de ces albums doivent avoir atteint les seuils de vente requis, lors de l’évaluation annuelle des statuts qui a lieu à chaque début d’exercice.

De plus, le privilège de dépôt accéléré est étendu aux 3es albums en carrière, l’aide accordée demeurant limitée à 67% des dépenses admissibles. Aussi, la maison de disques bénéficiant d’un statut ne pourra affecter plus de 25% de l’ensemble du financement obtenu pour l’exercice via le dépôt accéléré à des projets visant des 3es albums, soit en termes d’engagement ($) ou selon le nombre de dossiers. Cette limite ne s’applique pas pour tous les albums déposés suivant l’atteinte des seuils de vente requis.

4. Dépôt accéléré étendu aux 3es albums

Tout comme pour les maisons de disques reconnues, le dépôt accéléré est également étendu aux 3es albums lorsque la maison de disques est la même que celle ayant commercialisé l’album précédant.

Le calcul du ratio de rendement exigé de l’album précédant (engagement $ / ventes de l’album) se fera sur le total des ventes plutôt que sur les seules ventes réalisées durant la période couverte par l’aide du Fonds. Les nouveaux ratios sont établis ainsi :

  • Pour un 2e album : ratio de 6 (engagement ($) sur les ventes du 1er album)
  • Pour un 3e album : ratio de 5 (engagement ($) sur les ventes du 2e album)

5. Abolition des limites sur certains postes budgétaires

La limite budgétaire pour le poste Pistage radio, auparavant de 5 000 $, est éliminée, le premier extrait demeurant par ailleurs inadmissible. De même, la limite de 5 000 $ pour le poste Relations de presse est abolie lorsque le service est assuré par une personne non liée au demandeur. Ces dernières dépenses sont désormais admissibles à compter du jour suivant le lancement de l’album.

6. Place à l’innovation!

Dans le but de favoriser le dépôt de projets novateurs, l’équipe du Fonds vous invite à communiquer avec elle pour toute idée et projet qui sortent de l’ordinaire et qui viennent appuyer la promotion d’un album admissible. Nous sommes ouverts et à votre écoute, à vous de nous surprendre!