Dépenses admissibles volet commercialisation

Les dépenses admissibles ne peuvent être celles liées au démarrage de la commercialisation et doivent être effectuées au Canada à l’exception des projets rencontrant les critères d’éligibilité pour l’international (voir ci-dessous). Les dépenses sont admissibles à compter du dépôt de la demande.

Toutes dépenses nécessaires à la réalisation du projet et autorisées par l’administration peuvent être éligibles, n’hésitez pas à nous faire part de tout projet particulier, qui sort de l’ordinaire, susceptible d’appuyer la promotion de l’album.

  • Tournée promotionnelle
  • Showcase et première partie
  • Activités web
  • Placement média
  • Placement magasin
  • Matériel promotionnel non destiné à la vente (excluant les frais engagés avant la sortie de l’album)
  • Relations de presse à partir du jour suivant la sortie de l’album
  • Pistage radio
  • Production d’images
  • Spectacles : réservé au producteur de spectacles

 

Accordion Commercialisation Dépenses

Limites
  • Le poste mise à jour du site internet est limité à 5 000 $.
  • Relations de presse : une limite de 5 000 $ est fixée lorsque le service est assuré par une personne liée au demandeur.
  • Pistage radio : le premier titre pisté de l’album est exclu.
  • Vidéoclip : le premier clip tiré de l’album est exclu.
  • Spectacles : l’aide est limitée à 20 000 $, soit 15 000 $ pour la première phase et 5 000 $ pour la seconde.
  • Promotion internationale : un maximum de 40% de l’aide accordée peut être affecté à ces activités, sujet également aux autres limites fixées.
  • Vidéoclip financé à 100 %:  Il pourra y avoir le financement d'un seul vidéoclip à 100 % des dépenses admissibles, jusqu'à 15 000 $ maximum par projet d'artiste en 1ère phase de commercialisation et un deuxième en 2e phase, lorsque atteinte des critères et selon la disponibilité des fonds.  Cette nouvelle mesure s'applique aux projets déposés depuis le 1er septembre 2017, sans rétroactivité sur les premières phases déposées dans les années antérieures.
Promotion internationale

Les mêmes dépenses peuvent être admissibles pour des activités de promotion internationale, selon les limites fixées s’il y a lieu, dans la mesure où :

  • La maison de disques doit être celle qui détient les droits d’exploitation de l’enregistrement sonore sur le territoire visé de même, le cas échéant, pour le producteur de spectacles en regard des droits d’exploitation du spectacle (les demandeurs éligibles doivent être les mêmes sur le marché national qu’à l’international) ;
  • L’enregistrement sonore visé par le projet doit être sous licence avec une maison de disques sur le territoire ciblé.
Dépenses non admissibles
  • Dépenses relatives au lancement d’album.
  • Dépenses relatives au pistage radio du premier extrait.
  • Dépenses relatives au premier vidéoclip.
  • Frais de relations de presse pour la période précédant le lancement.
  • Frais de production des images du DVD faisant l’objet de la demande.
  • Frais de pré-production et de production du spectacle.
  • Achat d'équipement.
  • Frais encourus avant le dépôt de la demande.
  • Toutes dépenses réglées en argent comptant.
  • Frais de vérification, frais légaux, frais d'infraction.
  • Taxes récupérables, impôts, cotisations ou autres frais analogues.
  • Frais d'intérêts sur les retards de paiement.
  • Une même dépense ne peut être présentée à la fois au Fonds RadioStar et à Musicaction.